Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2015

Je me tâte

Depuis plusieurs jours le soleil qui inonde mon appartement le matin, apporte des odeurs et des sensations de printemps. J’ai d’ailleurs vu mon premier bourdon de l’année en survol d’inspection de mon balcon. Du coup, je me tâte.

Je me lancerais bien dans un grand ménage de la loggia car après l’hiver, il y a de quoi faire. Nettoyer à fond le carrelage du sol sans oublier les carreaux de la baie vitrée et leur encadrement dans lequel des feuilles et brindilles se sont logés durant ces derniers mois. Mais ce qui me tente le plus, c’est de remettre des fleurs sur la rambarde.

J’ai très envie de changer mes jardinières, jeter ces vieilles braves pour les remplacer par ces nouveaux modèles très colorés qui en mettent plein la vue, même vides. Mes géraniums doivent aussi être retapés ; extraits de leur voile de protection hivernale, éliminer toutes les feuilles mortes et les tiges fanées, changer la terre qui n’a plus grand-chose à donner, bref leur offrir une nouvelle vie.  

Le cœur a ses raisons que la raison ignore. Rarement chez moi. Mars ne fait que débuter, je vais attendre une dizaine de jours encore, un coup de froid sévère n’est pas à exclure. En attendant, je vais continuer à me tâter, une occupation qui en vaut bien une autre…