01/09/2014

Ma semaine télé du 25 au 31 août

« Dans une vitrine, je vis un placard publicitaire de la maison Philips qui annonçait la venue d’un nouveau messie, la télévision, dont il était dit qu’elle changerait notre vie et nous transformerait tous en créatures du futur, à l’image des Américains. » Carlos Ruiz Zafon  L’Ombre du vent  

 

Lundi sur France2 pour les deux premiers épisodes de la saison 6 de Castle. La série change de tonalité, Kate n’est plus dans la police de New York, elle a intégré un poste au sein d’une nouvelle équipe dans une branche dépendant du Ministère de la Justice à Washington. Bon début de saison, Kate et Castle éloignés par la force des choses, se voient moins ce qui crée des problèmes psychologiques. Point négatif, a priori, pour cette saison, les deux ex-collaborateurs de Kate devraient perdre de leur importance ? Ce serait une erreur car ils apportaient une touche d’humour permettant à la série de se distinguer. A suivre. 

Mardi sur TF1 avec Harry Potter et la Coupe de feu, film de Mike Newell (2005). J’avais bien aimé les bouquins, j’ai tout autant aimé les films qui en ont été tirés. A la télé c’est un peu long, mais les images sont toujours superbes et les effets spéciaux restent bluffant. Une bonne soirée.

Mercredi sur la même chaine je jette un œil curieux sur la nouvelle série Blacklist avec James Spader. Peut-être st-il trop tôt pour donner un avis définitif, néanmoins, il s’agit encore d’une série où l’on s’agite beaucoup pour pas grand-chose et les scénaristes tentant d’en mettre trop dans le court temps d’un épisode, sont obligés de passer par des raccourcis rendant le tout peu crédible. Toujours les mêmes défauts. Ce soir, effet de la nouveauté, ça se regardait… Pendant ce temps-là, j’enregistre sur 140901 Houellebecq.jpgARTE un délirant téléfilm de Guillaume Nicloux (2014), L’enlèvement de Michel Houellebecq. L’écrivain dans un rôle à peine de composition, est enlevé par trois branleurs sympathiques et tout ce petit monde finit par sympathiser. Le pauvre Houellebecq a pris un sale coup de vieux, marmonnant à la limite du gâteux, le clope au bec, on dirait un Popeye atteint par le retour d’âge, avec ce je ne sais quoi du Céline des derniers jours. Un spectacle hallucinant.

Vendredi sur M6 pour un épisode de NCIS car je lis dans mon programme qu’une nouvelle venue arrive pour remplacer Ziva. Sur cet épisode, il est vrai qu’Ellie Bishop (jouée par Emilie Wickersham) en tant que nouvelle recrue, apporte un petit plus assez intéressant : mignonne, assez brouillonne pour déstabiliser l’équipe masculine de Gibbs, son style très personnel apportera peut-être un peu de peps à cette sympathique série néanmoins essoufflée après onze années… A suivre.

 

Une semaine de télé qui dégageait un parfum de rentrée, des animateurs sont de retour, des séries commencent de nouvelles saisons, lentement le puzzle se remet en place, espérons que l’image finale aura belle allure.