26/01/2012

Slim Harpo : Rocks

120126 SLIM HARPO.jpgUne bien belle compilation de titres de Slim Harpo vient de sortir, une bonne occasion pour se replonger dans le Blues des maîtres et écouter ces morceaux repris par tant d’autres depuis comme Them, Yardbirds, Van Morrison, Pretty Things pour les anglais ou bien Tony Joe White, Flamin’ Groovies, Fabulous Thunderbirds pour les américains, livrés ici dans leurs versions originales.

James Moore (1924-1970) guitariste/harmoniciste/chanteur américain, est un des représentants de l’école du blues rural d’après guerre. Originaire de la Louisiane il débute dans les bars de Baton Rouge comme accompagnateur, avant de commencer sa propre carrière en 1957 sous le pseudonyme de Slim Harpo, à la demande de son producteur d’alors, Jay Miller. « Harpo » car il joue surtout de l’harmonica (harp en anglais) à la manière de Jimmy Reed, dans un style très incisif. On remarquera aussi le timbre de sa voix, faisant parfois penser à John Mayall, très éloignée des grosses voix habituelles des bluesmen. Par la suite, séparé d’avec Jay Miller, il part enregistrer à Nashville pour son nouveau producteur Bob Wilson, élargissant du même coup son répertoire et n’hésitant pas à aborder la Soul et la Country. 

 « Ce n’est pas faire injure aux autres musiciens que de penser que Harpo a été le précurseur du Swamp Blues, contribuant à lancer cette vague venue des Bayous, région jusqu’alors ignorée de l’industrie du disque. Guitares aux riffs minimalistes, basse parfois remplacée par une rythmique (James Johnson), paroles à l’humour débridé, voix nasale, tempo dansants, plein de fantaisies et de gaîté, musique qui ondule telle une vague, impression spongieuse d’où pourrait subitement surgir un alligator, voici les caractéristiques du répertoire d’Harpo. » Voilà qui décrit plutôt bien la musique du bluesman, selon une encyclopédie.

Parmi ses titres les plus connus, on retrouve sur cet album : I’m A King Bee (Repris entre autres par les Rolling Stones à leurs débuts) et Shake Your Hips (Repris par les mêmes, sur l’album Exile On Main Street), I Got Love If You Want It, Buzz Me Baby, Late Last Night etc. Au total 31 titres qui sont un véritable régal pour ceux qui aiment le blues et plus encore si vous adorez l’harmonica comme moi.

 

 

 

Écrire un commentaire