Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2017

Ma semaine télé du 6 au 12 février

« Le long du mur, opposé à la fenêtre, un meuble caisson bas servant à la fois de banc et d’espace de rangement. Au milieu, une grosse télévision à tube cathodique montée sur un trépied à roulettes. » Christophe Boltanski « La Cache »

 

Lundi, un peu de télé pour avoir ma dose quotidienne, avec Dr House sur HD1, épisodes vus et revus…

rugby, tournoi des vi nations, séries téléMardi sur NRJ12 pour revoir un film mineur mais que j’aime beaucoup, Soleil levant de Philip Kaufman (1993) avec Sean Connery et Wesley Snipes. Un polar à Los Angeles dans le milieu d’affaires Japonais. Bonne soirée. Plus tard en replay je ne manque pas de voir le documentaire Mafia et république diffusé par ARTE et qui retrace les liens entre pègre et politique des années 30 jusqu’à nos jours. Edifiant !

Le mercredi TMC rediffuse la série Columbo. Même si ça reste sympathique à suivre, j’avais gardé un meilleur souvenir de ce programme dans mon esprit. Petre Falk est toujours excellent dans le rôle mais ce sont les intrigues qui me semblaient mieux foutues, à les voir aujourd’hui ça paraît plus simplet…

Samedi, rugby sur France2 avec le Tournoi des VI Nations. Ca commence avec Italie/Irlande et disons le tout net, il n’y eut pas de match, les pauvres Transalpins se sont pris une dérouillée mémorable 63-10. Je n’en dis pas plus. Ensuite vint ce qui sera peut-être le plus match de tout le Tournoi, Pays de Galles/Angleterre. Quel régal ! Une intensité physique et dramatique du début jusqu’à la fin. Les deux équipes se tenant à la culotte avec un léger avantage au score pour les Gallois auteurs de séquences de jeu monstrueuses mais contrées par des Anglais sachant limiter les dégâts sur leurs temps faibles. Deux équipes héroïques et valeureuses mais il faut toujours un perdant et les Gallois s’inclinent en tout fin de match 16-21 au terme d’une rencontre qui nous donna des frissons de plaisir. Merci aux Rouges et aux Blancs !

Dimanche sur la même chaine, France/Ecosse. Après le match monumental d’hier, celui d’aujourd’hui était d’une tristesse à pleurer et les motifs de pleurs ne manquaient pas à voir nos gars s’escrimer à gratter le moindre point, malgré la victoire poussive 22-16. Les Bleus ont de bonnes intentions mais les gestes ne suivent pas, ça bafouille, ça cafouille mais que peuvent-ils faire de mieux en vérité ? Aucun joueur n’a le vrai talent international – il y en a de bons mais sans plus – et l’équipe ne compense pas ces manques. Dans ces conditions notre XV ne peut espérer inquiéter les grosses cylindrées et d’ici la fin du Tournoi, à part les Italiens, je ne vois pas qui d’autres nous pourrions battre.  

Le soir je passe sur France3 et un épisode de Brokenwood, la série policière néozélandaise. J’aime bien ce programme sans prétentions : les acteurs sont sympathiques, l’intrigue correcte. Simple et carré.

Une semaine de télé qui doit tout au rugby… à suivre donc.

Écrire un commentaire