Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2016

Demandeurs d’asile

Au début je n’ai pas vraiment fait attention au phénomène. Elle était seule devant chez moi, inoffensive et peu voyante. Puis le lendemain, elles étaient deux, pas vraiment identiques, une plus grosse et de couleur différente mais avec un lien de parenté évident néanmoins. Et depuis quelques jours, sans parler d’invasion, on devine qu’elles cherchent à s’installer. Mouvement migratoire saisonnier, bon sang mais c’est bien sûr !

Comme chaque année à la même époque, les coccinelles rôdent sur mon balcon ou sur les rebords des fenêtres, en quête d’un lieu sûr et chaud pour passer l’hiver. Pour l’instant ce ne sont que les éclaireurs, la tête de la troupe, jaunes ou rouges avec plus ou moins de points noirs sur le dos mais ce sont toutes des coccinelles.

Si je n’y prends garde, je les retrouverai cet hiver dans les ourlets des rideaux. C’est pas bien méchant une bête à Bon Dieu, ni très encombrant je l’admets, mais moi, les bestioles j’aime pas trop ça chez moi. Alors, sans aller jusqu’à les tuer, je les repousse comme je peux ; d’une pichenette je les renvoie dans les airs en leur souhaitant de trouver asile ailleurs.

 

Écrire un commentaire